Humeur
3 commentaire(s)

Mais qui est A dans Pretty Little Liars ? Ma folle théorie !

pretty little liars S06E10

Je sais pas vous, mais moi ce summer finale de Pretty Little Liars m’a laissé un goût amer. Surtout qu’après avoir lu toutes les théories les plus folles sur internet, les indices cachés, etc, je m’attendais vraiment à un dénouement de OUF, avec explications totalement inattendues mais logiques et cohérentes.

Je me demande si on ne nous a pas un peu pris pour des pigeons sur ce coup-là.

Et puis depuis le départ, je voulais vraiment que A soit l’un des personnages principaux. J’aurais vraiment trouvé ça magique.

Alors du coup pour rigoler, j’ai décidé de vous proposer ma propre version de l’histoire de A, en essayant d’éviter les incohérences.

Alors je vous préviens, c’est totalement tiré par les cheveux. Ne vous laissez pas impressionner par le premier paragraphe, je vous jure qu’après c’est hyper cohérent. Je me suis vraiment marrée en l’écrivant, mais je trouve ça bien plus cool que cette version pourrie qu’on nous a servie. J’espère que ça vous plaira !

Allez, bonne lecture !

Qui est Charles DiLaurentis ?

Charles n’était pas le fils du couple DiLaurentis.

Il était le fils de Marion Cavanaugh et de Scott Montgomery, le frère de Byron. Ils ont eu une brève liaison dans leur jeunesse, lors d’un été destructeur. Tout deux souffrant de grave dépression, ils ont sombré dans la drogue¹. Marion s’est retrouvée enceinte. Ne sachant que faire, incapable de s’occuper de l’enfant, elle décide de le confier à la demi soeur qu’elle a récemment retrouvée en secret : Jessica DiLaurentis². Celle-ci choisit alors de faire semblant d’être enceinte afin d’expliquer l’arrivée de l’enfant dans la famille.

Pendant ce temps, Marion Cavanaugh perd la trace de Scott et ne lui dira jamais qu’elle est enceinte. Byron et sa famille n’ont plus de nouvelles non plus. Jusqu’à un coup de téléphone : Scott s’est suicidé en se jetant du haut d’une falaise. Il y a un témoin de la scène, Wayne Fields. Mais son identité ne sera jamais donnée à la famille Montgomery, à cause de sa qualité de militaire. Et vice et versa.

Le corps ne sera jamais retrouvé. Et pour cause, Scott n’est pas mort. Il est retrouvé inconscient par des pêcheurs, à des kilomètres de l’endroit où il s’est jeté. Son état est très préoccupant, il est transporté dans l’hôpital d’un autre Etat mieux équipé. Souffrant d’amnésie irréversible, n’ayant pas de papier d’identité, il y reste plusieurs mois sans savoir qui il est. Et personne ne fait le rapprochement. Après presque un an de rééducation, il est remis sur pied et poussé par un nouveau goût pour la vie, il décide de prendre une nouvelle identité : Tom Marin, en hommage à ceux qui l’ont sauvé.

Charles est donc :

  • le fils de Marion Cavanaugh
  • le fils de Scott Montgomery / Tom Marin
  • le neveu de Jessica DiLaurentis
  • le neveu de Byron Montgomery
  • le cousin d’Alison et Jason DiLaurentis
  • le cousin d’Aria
  • le cousin par alliance de Spencer
  • le demi-frère de Toby
  • le demi-frère d’Hanna
  • et Emily est la fille du témoin de la « mort » de son père

Tous les personnages principaux sont donc liés à A, depuis le début. Bon, ça c’est pour la version où j’avais vraiment envie de lier tous les personnages entre eux. Mais sinon on peut se contenter d’une version plus simple ou Scott ne devient pas Tom et où Wayne Fields n’est témoin de rien du coup.

Tout avait l’air de marcher pour le mieux. Jessica et Marion décidèrent de ne pas dévoiler leur lien de parentée afin de ne pas perturber l’équilibre du petit Charles. Mais c’était déjà trop tard. Dès son plus jeune âge, Charles montre des signes de sociopathie. Un jour, Jessica DiLaurentis le surprend même torturant les poupées de sa collection. Elle prend peur, mais ne dit rien à son mari. Les choses se compliquent avec l’arrivée d’Alison. Charles développe une forme d’emprise sur Ali. Le couple DiLaurentis est terrifié. Jusqu’au jour où Charles plonge Ali dans un bain d’eau bouillante, tentant de voir combien de temps elle pouvait rester sous l’eau sans respirer. C’était trop. Ils décident de faire interner leur fils à Radley.

Kenneth DiLaurentis, au courant, contrairement à ce que tout le monde croit, du fait qu’Alison est sa seule véritable fille, tire un trait sur Charles. Jessica quant à elle, continuera à venir le voir, par culpabilité. Marion Cavanaugh viendra aussi lui rendre visite, empruntant le nom de la tante de Jessica, Carol Ward, pour ne pas éveiller les soupçons.

La vie à Radley et le changement d’identité

Charles passe donc toute sa vie à Radley. Isolé du monde, coupé de ses racines, il se plonge dans la littérature à la recherche d’une famille d’adoption. Le monde des livres le fascine et devient sa véritable passion. Comme souvent avec les génies psychopathes, sa folie n’a d’égale que son intelligence. Formé à l’art du secret, de la manipulation et de la trahison par ses propres parents, il fit de Radley son territoire. Le lieu où aiguiser ses talents de psychopathe.

C’est ainsi que vers l’âge de 16 ans, il fait la rencontre Wesley Fitzgerald. Il est le fils d’une riche famille de New York, interné pour grave dépression. Sa famille a choisi Radley parce qu’ils possèdent des parts dans l’hôpital et contrôlent une partie des décisions qui y sont prises. Loin de New York, c’est aussi l’endroit idéal pour que personne ne soit au courant de l’état de leur fils afin de ne pas ruiner la réputation de la famille.

Un peu plus jeune que Charles, Wesley tombe rapidement sous son emprise. Charles fait alors ses premières expériences de la manipulation. Wesley devient une poupée entre ses mains. Jusqu’au jour où Charles pousse Wesley à commettre l’irréparable : il assassine l’une des infirmières. Charles est le seul témoin. Il prévient immédiatement la famille Fitzgerald qui tente évidemment d’étouffer l’affaire. La famille n’a aucune idée du fait que Charles est en fait le responsable de ce meurtre. Pensant avoir à faire au protecteur de leur fils, ils lui font confiance et sont touchés par son histoire.

Charles leur propose un marché : il garde le secret, accepte de prendre la responsabilité du meurtre, si en échange ils acceptent de falsifier des documents pour le faire passer pour mort. La version officielle devra signifier que Charles DiLaurentis s’est suicidé et il ne faudra rendre que des cendres à sa famille. Dernière condition à son chantage caché : qu’ils fassent de lui un Fitzgerald. Dos au mur, les parents acceptent pour sauver leur fils.

Et c’est ainsi que Charles DiLaurentis est devenu Ezra Fitz.

Découverte de sa véritable identité, comment et pourquoi il devient A

Jouissant d’une nouvelle liberté, il peut désormais fomenter sa vengeance. Sa famille l’a abandonné : elle va payer. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid. Il part donc de Rosewood pour l’université d’Hollis afin de poursuivre ses études de littérature. Pris au jeu de cette nouvelle identité, il décide de changer son apparence. Il se teint les cheveux, prend l’accent de sa nouvelle famille, se met eu sport pour se débarrasser de cette allure rachitique causée par des années d’internement.

A Hollis, il rencontre Alison, devenue une jeune adolescente ayant elle aussi le goût du mensonge et de la manipulation. Elle n’a bien sûr aucune idée de qui il est. C’est à ce moment-là qu’il commence à enquêter sur sa famille, afin de savoir quelle vengeance pourrait être la plus horrible. Comme un chasseur qui apprend à connaître sa proie avant de l’attaquer.

Il se souvient alors de cette tante, Carol Ward, qui venait lui rendre visite à Radley. Il décide de retrouver sa trace afin de glaner quelques informations. Mais s’aperçoit qu’elle est morte depuis des années. Elle ne peut donc pas être celle qui venait le voir. Un mensonge supplémentaire qui lui met la puce à l’oreille : et si ma famille était encore plus pourrie et malsaine que ce que je croyais ? Il finit par découvrir que cette femme s’appelait en réalité Marion Cavanaugh. Après avoir trouver son adresse, il décide de la confronter à ses mensonges, sans avouer son identité. Marion, qui a alors rechuté dans sa dépression, lui avoue sous l’effet des médicaments qu’elle était la mère du petit Charles. Elle ne se souviendra jamais avoir fait cette confession.

Cette nouvelle a été le point déclencheur de la folie d’Ezra. Fou de rage, il décide d’aller régler ses comptes avec celle qu’il pensait être sa mère : Jessica DiLaurentis. Le croyant mort depuis des années et face à son changement physique, Jessica ne le reconnait pas tout de suite. Elle finit par comprendre qui il est, fond en larmes, lui demande pardon. Ecoeuré par l’attitude de sa mère, Ezra part, sans lui avouer connaître le secret de sa famille.

Ezra veut avant tout éliminer Alison, le trésor de ses « parents ». Celle qui est responsable de son isolement à Radley selon lui. Celle dont il n’a pas pu faire sa poupée comme il le souhaitait enfant. Celle qui incarne la perfection aux yeux de ses parents selon lui.

Mais il ne s’arrête pas là. Bien décidé à connaître sa véritable identité, il enquête pendant des mois pour découvrir le nom de son père. Et c’est ainsi qu’il s’aperçoit qu’il est aussi liés aux meilleures amies d’Alison. Ces mensonges et non-dits le révulsent. Dans son esprit malade, elles sont aussi responsables, elles sont celles qui profitent de la vie quand lui a passé sa jeunesse enfermé. Il devient obsédé par ce groupe d’amies, manipulées par sa soeur. Et cette pauvre Emily se retrouve dommage collatéral d’une tragédie familiale qui n’est pas la sienne.

Le jour de Labor Day, il assassine Alison sous les yeux de sa mère. Le premier pas de sa vengeance. Rongée par les remords, celle-ci couvrira son crime.

Il attend la découverte du corps d’Alison un an plus tard pour lancer le plan « A » et torturer Aria, Hanna, Spencer et Emily, sans oublier Toby et sa mère. Seul son père, Tom Marin, trouvera grâce à ses yeux, n’ayant jamais été au courant de la naissance de son fils Charles. Et surtout parce que lui aussi a souffert d’une certaine façon d’un mensonge sur son identité, et Ezra se sent proche de son père pour ça.

Pour se rapprocher des filles, il décide de prendre un poste de professeur au lycée de Rosewood. Il pousse même le vice jusqu’à séduire Aria, afin de pouvoir observer de l’intérieur les dégâts de sa vengeance.

Pour l’aider dans sa tâche, il recrute une jeune femme très prometteuse dans l’art de la manipulation : Mona. Totalement en admiration devant Ezra, elle fera tout ce qu’il lui demande. Y compris s’accuser d’être A et accepter l’internement à Radley afin que les filles pensent être enfin sorties d’affaire… mais c’est pour mieux les torturer par la suite, toujours aidé par Mona, qui devient RedCoat.

Quand il se sentira presque découvert, il créera ce faux roman sur la disparition d’Alison afin de limiter les dégâts. Il le laissera d’ailleurs volontairement dans le chalet pour qu’Aria le trouve. En avouant un moindre crime, il devient alors insoupçonnable du reste… Du pur génie.

Et Bethany et les robes dans tout ça ?

Alors qu’Ali n’a que 10 ans, Jessica DiLaurentis veut se séparer de Kenneth. Rongé par les multiples trahison de sa femme, celui-ci est devenu violent. Depuis plusieurs mois, celle-ci a trouvé l’amour auprès d’un homme : Brian Young. Ils se sont rencontré à Radley, quand celui-ci rendait visite à sa fille Bethany, internée pour des troubles de la personnalité. Jessica venait d’être élue au conseil d’administration de l’établissement. Bethany ressemble beaucoup à Alison, et Jessica se prend d’amour pour elle. Persuadée que Brian va quitter sa femme pour elle, elle décide de se rapprocher en secret de Bethany. Elle lui offre des robes, l’emmène faire du poney. Ce petit jeu dure pendant plusieurs années mais Brian ne quitte pas sa femme. Bethany, qui n’avait aucune idée du lien entre Jessica et son père, finit par le découvrir. Elle exprime sa colère à travers des dessins plus macabres les uns que les autres. La veille du Labor Day, elle s’enfuit alors de Radley, bien décidée à régler son compte à Jessica DiLaurentis. Où elle est tuée par Mona.

¹ je m’appuie pour ça sur une réflexion de Byron qui parle de son frère dépressif qui s’est suicidé lorsqu’il s’inquiète pour Mike. Au sujet de Marion, j’ai eu cette idée à cause de la remarque de Toby lorsqu’il abandonne les poursuites contre Radley au sujet de la mort de sa mère, arguant que si on fouille son passé, « it could get ugly ».

² La ressemblance entre les deux personnages est vraiment frappante. C’est une des grandes théories des fans hardcore de PLL. Dans mon histoire, elles ont la même mère. Jessica est la plus âgée, sa mère l’a confiée à l’adoption car elle était trop jeune pour l’élever. Le geste de Marion est donc symboliquement très fort.

Alors, ça vous a plu ? 

Lire aussi : Pourquoi j’ai détesté la révélation de A dans le summer finale

3 Comments

  1. Wiper says

    C’est vraiment tiré par les cheveux lol Il n’y a pas de crédibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *